InfoChamps

InfoChamps

Tirez le maximum de votre ensilage de maïs
Afficher le fil RSS

Archives

  • juil.2ven.

    Glyphosate & Sulfate D'Ammonium

    juillet 2, 2021 Jean-François Foley, agr

    On a parfois de la difficulté à contrôler certaines mauvaises herbes, même avec le glyphosate. Qu’est-ce qui peut expliquer une faible efficacité du glyphosate? 

    Souvent la cause est une application à un stade trop avancé des mauvaises herbes. Deux mauvaises herbes problématiques à ce niveau sont le chénopode blanc et l’abutilon. 

    RAISON : Ces 2 mauvaises herbes ont un contenu élevé en Calcium, qui peut contribuer à diminuer l’efficacité du glyphosate. 

    • Une quantité appréciable de Calcium est présente dans ces plantes, et aussi la « poudre blanche » sur la surface des feuilles du chénopode blanc contient beaucoup de Calcium, qui se lie au glyphosate avant même qu’il pénètre dans le feuillage. 

            

    Le même principe s’applique à la dureté de l’eau… Je parle ici de la présence de cations (Ca2+, Mg2+ entre autres), des particules de charge positive dans l’eau utilisée pour remplir le réservoir, qui vont aller se fixer au glyphosate et l’inactiver. En général au Québec les sources d’eau (puit, ville) sont de bonne qualité, mais certaines régions sont plus à risque (région de Ormstown par exemple…). 

    Il est possible d’inactiver les cations par l’ajout de sulfate d’ammoniac dans le réservoir (conditionnement de l’eau) AVANT d’y ajouter le glyphosate. Le sulfate d’ammoniac est un acide fort qui se dissout complètement, et dont la composante souffrée est négative et fixera les cations présents sans l’eau, permettant au glyphosate de faire son travail librement. On peut aussi y remédier en utilisant des doses plus fortes de glyphosate, comme il est le plus souvent recommandé. Utiliser une plus forte dose de glyphosate, avec l’ajout de sulfate d’ammonium augmente encore plus l’efficacité du traitement dans les pires cas… 

    Un autre facteur qui peut affecter l’efficacité du glyphosate est lié à son pouvoir de se fixer aux particules solides. Que ça soit la poussière sur le feuillage ou des particules en suspension dans l’eau, la force avec laquelle le glyphosate tend à se lier à ces particules est tellement importante qu’on se retrouve avec une solution de glyphosate inefficace. Pour le glyphosate, il faut donc vraiment s’assurer d’utiliser une eau propre. 

    Petit truc : Emplir une chaudière de 20 litres d’eau, y jeter un 25 cents. Si on ne le voit plus dans le fond, c’est qu’il y a trop de particules en suspension dans l’eau et on devrait trouver une autre source d’eau. Le glyphosate est parmi les herbicides les plus sensible à la qualité de l’eau. 

    Laisser un commentaire